Non aux coupures à l’aide sociale !

Déclaration

Nous sommes des organisations
syndicales, étudiantes, populaires, institutionnelles, communautaires,
féministes des régions de Québec et Chaudière-Appalaches.

Nous nous prononçons contre les
coupures à l’aide sociale annoncées le 27 février dernier dans la Gazette
officielle du Québec par la Ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale,
madame Agnès Maltais. Nous dénonçons le «ticket modérateur» imposée aux
personnes hébergées dans des centres offrant des services en toxicomanie et la
diminution des prestations versées aux personnes de 55 à 57 ans et aux familles
de deux adultes avec enfant de moins de cinq ans.

Les personnes visées par ces mesures
d’austérité vivent déjà dans la précarité avec un revenu nettement insuffisant. Le montant de base à
l’aide sociale est de 604 $ par mois. Il est impossible pour les personnes
assistées sociales de se loger décemment, de manger sainement, de vivre en
santé, de se vêtir, de se divertir, de se soigner, de se réaliser. Il serait
hasardeux de précariser encore davantage leur situation.

Pour nous, il est injuste que les plus
pauvres fassent les frais de l’équilibre budgétaire. Il est irréfléchi de les
appauvrir, sous prétexte d’incitation au travail. Il est illégitime de limiter
l’accès à des soins de santé, sous prétexte de chasse aux fraudeurs et
fraudeuses.

Le gouvernement fait fausse route. Il
doit rebrousser chemin. Nous réclamons le retrait immédiat des coupures annoncées à
l’aide sociale.

 

Adopté à l’unanimité au conseil d’administration du Centre-Femmes de Lotbinière le 26
mars 2013

 

Comments are closed.